top of page

Comment éviter les ruptures d'approvisionnement pour les composants électroniques en fin de vie

Dernière mise à jour : 17 sept. 2023

"Supply Safe" de Basedig vous aide à éviter les disruptions liées aux composants en fin de vie. Cet article vous explique comment optimiser le processus


Les perturbations de la chaîne d'approvisionnement peuvent être préjudiciables aux fabricants, entraînant souvent des retards, une augmentation des coûts, voire des défaillances potentielles des produits finaux. Dans l'industrie électronique, l'une des causes courantes de ces perturbations est l'abandon ou la fin de vie de composants critiques. Il est impératif de relever ce défi de manière proactive. Cet article vous guidera dans l'évaluation et l'atténuation des risques associés aux composants en fin de vie et vous expliquera comment les bases de données, telles que la "Base de données de composants en fin de vie" de Basedig, jouent un rôle essentiel dans cet effort.


Comprendre le problème des composants en fin de vie

Chaque composant électronique a un cycle de vie. Depuis son introduction puis sa croissance, sa maturité et enfin son déclin final, un composant peut être éliminé progressivement pour diverses raisons : obsolescence technologique, baisse de la demande ou changement dans la stratégie du fabricant en matière de produits. Lorsqu'un composant atteint sa fin de vie, les fabricants cessent sa production et il devient plus difficile de se le procurer, ce qui entraîne des perturbations potentielles dans la chaîne d'approvisionnement, si le composant figure dans la nomenclature de l'un de vos produits.


Composant électronique en fin de vie et obsolète

Il faut savoir que l'impact économique pour le fabricant peut être complètement déconnecté du coût du composant lui-même. Une pièce de quelques centimes (comme une diode) peut entraîner l'arrêt de la production d'un produit beaucoup plus important, si aucun composant de remplacement n'est trouvé à temps....Et si le produit n'est pas repensé en conséquence.


Évaluer et atténuer le risque de rupture de la chaîne d'approvisionnement

Pour éviter les perturbations de la chaîne d'approvisionnement liées aux composants en fin de vie, la première étape consiste, pour un fabricant, à procéder à une évaluation approfondie des composants susceptibles d'être perturbés ou ayant déjà atteint leur "fin de vie".


En règle générale, les producteurs de semi-conducteurs émettent des "avis de discontinuation" ou des "avis de fin de vie" pour informer leurs clients que des références de composants spécifiques seront supprimés. L'avis de fin de vie d'un composant contient notamment le numéro de série du composant, la dernière date d'approvisionnement disponible et, dans les meilleurs cas, les pièces de rechange. Malheureusement, les avis de fin de vie sont généralement publiés sous forme de documents PDF, qui sont envoyés par courrier électronique aux clients directs des producteurs.


Analyse des nomenclatures pour détecter les composants obsolètes

Le processus idéal pour évaluer le risque de rupture consiste à scanner les nomenclatures des produits et à comparer les références fournisseur figurant dans les nomenclatures aux références des composants supprimés. Si ce processus est correct en théorie, il est toutefois entravé par quelques problèmes pratiques :


Les fabricants de composants ne publient pas toujours une base de données structurée et complète des produits abandonnés. Très souvent, les avis d'arrêt de production sont publiés sous la forme de documents PDF qui ne sont pas normalisés.


En outre, il n'existe pas de base de données consolidée et complète des composants électroniques obsolètes. Chaque fabricant a son propre processus d'information et son propre format de communication. Parfois, les références des composants sont fournies sous forme générique, ce qui rend difficile la comparaison avec les nomenclatures.


Il est donc nécessaire de disposer d'un modèle de données unifié pour les composants en fin de vie et de processus intelligents pour vérifier les numéros de pièces.


Utilisation de la base de données de Basedig sur les composants électroniques en fin de vie

Surveillance proactive

Basedig propose une vaste base de données de composants électroniques en fin de vie. Cette base de données est constituée par la collecte régulière de notifications de fin de vie auprès des fabricants eux-mêmes. En consultant régulièrement cette base de données, les fabricants de cartes électroniques peuvent identifier les composants de leurs produits dont la fin de vie est proche ou déjà atteinte. Cette approche proactive permet aux entreprises de planifier à l'avance, évitant ainsi les paniques de dernière minute.



Analyse du risque

Tous les composants en fin de vie ne présentent pas le même risque. En analysant les données, les fabricants peuvent classer par ordre de priorité les composants qui nécessitent une attention immédiate en fonction de leur importance dans le produit, de leur volume d'utilisation, de leur disponibilité sur le marché et de l'impact économique total sur le produit final.

Trouver des solutions de remplacement pour les composants obsolètes

Pour certains composants discontinués, des remplacements directs ou des références alternatives pouvant remplir la même fonction peuvent être disponibles. La base de données de Basedig peut aider les fabricants à identifier rapidement ces remplacements, afin de minimiser les perturbations.


Basedig peut également rechercher de manière proactive des composants similaires, en se basant sur les spécifications techniques des composants abandonnées.


Collaboration avec les principaux fabricants de composants électroniques

Il est essentiel d'établir des relations et de maintenir la communication avec les principaux fabricants de composants, tels que NXP, Murata, Vishay et Infineon.


NXP composant en fin de vie

Ces fabricants fournissent souvent des notifications précoces sur les composants en fin de vie, ce qui donne aux entreprises plus de temps pour réagir.



Conseils pour travailler avec les fabricants

Communication directe

L'établissement d'une ligne de communication directe avec les fabricants garantit des mises à jour opportunes sur tout changement de statut des composants. Assurez-vous que les avis de fin de vie que vous avez reçus seront archivés et traités efficacement, ce qui permettra un accès rapide et automatisé à l'information.


Solutions alternatives

Les fabricants peuvent recommander des solutions de remplacement pour les composants en fin de vie. Il est essentiel d'évaluer la compatibilité et les performances de ces suggestions pour s'assurer qu'elles répondent aux exigences du produit.


Impliquer à temps les concepteurs des produits finis peut également s'avérer très utile si une nouvelle conception de la carte de circuit imprimé est nécessaire.


Achats de précaution en gros

Si un composant approche de sa fin de vie et qu'aucune solution de remplacement appropriée n'est disponible, envisagez d'effectuer des achats en gros afin de constituer un stock qui durera jusqu'à ce qu'une solution à long terme soit trouvée. Mais attention à ne pas surstocker, ce qui pourrait entraîner des coûts d'inventaire excessifs. N'oubliez pas non plus que les composants électroniques peuvent également avoir une durée de vie limitée, ce qui pourrait entraîner des dépréciations de stocks et des perturbations de la production.


Contactez Basedig pour évaluer votre risque d'interruption de la chaîne d'approvisionnement

Dans le monde dynamique de l'électronique, le changement est la seule constante. Cependant, grâce à des outils tels que Supply Safe de Basedig, qui surveille les composants abandonnés, et à des partenariats solides avec des fabricants clés, les entreprises peuvent relever les défis de la fin de vie des produits et des composants abandonnés, en garantissant une chaîne d'approvisionnement fluide et ininterrompue. La proactivité, la collaboration et la technologie sont les pierres angulaires d'un environnement de production électronique sans perturbation.



Comentarios


bottom of page