Surrey (UK Parliament constituency) - Elections - Parliament of the United Kingdom 1801-1832

Download in Excel, CSV or JSON

Structured data parsed from Wikipedia. Parliament of the United Kingdom 1801 1832 General Election 1802: Surrey (2 seats) Lord William Russell N/A N/A Sir John Frederick, Bt N/A N/A Seat vacated on appointment of Russell as a Lord of the Admiralty 10 February 1806 By Election 22 February 1806: Surrey Lord William Russell N/A N/A hold N/A General Election 1806: Surrey (2 seats) Lord William Russell N/A N/A Sir John Frederick, Bt N/A General Election 1807: Surrey (2 seats) Samuel Thornton George Holme Sumner General Election 1812: Surrey (2 seats) George Holme Sumner Sir Thomas Sutton

Data Source : WIKIPEDIA
Number of Data columns : 5 Number of Data rows : 4
Categories : economy, demography, politics, knowledge

Dataset

Data row number Party Candidate Votes % ±

Download the dataset to see the full list of 4 entries

Data Columns

Name Description Data Type
Party text
Candidate text
Votes text
% text
± double precision

Other datasets published on Basedig

Procédure d'adhésion de la Serbie à l'Union européenne - Questions liées à l'adhésion serbe - Politique étrangère

From WIKIPEDIA

Structured data parsed from Wikipedia. Politique étrangère Collaboration avec le TPIY Collaboration avec le TPIY La bonne coopération de la Serbie dans les travaux du TPIY était un élément important de la candidature. Sous Milošević Sous Milošević Sous le régime de Slobodan Milošević, président de la République fédérale de Yougoslavie (RFY) jusqu'en 2000, la position du gouvernement serbe était hostile au TPIY. La position initiale de la RFY était la non reconnaissance de la légalité et la juridiction du Tribunal. Les accords de Dayton, en 1995, firent évoluer cette situation car certaines dispositions concernaient l'obligation de coopérer avec le TPIY. En 1996, le président du Tribunal Antonio Cassese souligna le refus persistant de la RFY de reconnaître l'autorité du Tribunal. Avant que le mandat de Milošević prennent fin, la RFY ne coopérait que très rarement avec le TPIY. Parmi les exemples du refus de coopérer de la RFY se trouve celui des « trois de Vukovar » (Mile Mrkšić, Miroslav Radić et Veselin Šljivančanin) qui étaient soupçonnés d'être responsable de l'assassinat de 260 hommes non armés après la chute de Vukovar, de Ratko Mladić et Radovan Karadžić, qui était condamné pour avoir préparé, planifié et ordonné la commission de génocide, de crimes contre l'humanité, de crimes de guerre en Bosnie Herzégovine. Inversement, la RFY transfera Dražen Erdemović et Radoslav Kremenović au TPIY en mars 1996 afin qu'ils soient questionnés à propos du massacre de Srebrenica, mais ils n'ont alors pas été inculpés par le Tribunal. Un des autres aspects soulignant le refus de coopérer avec le TPIY fut l'absence de législation nationale fournissant un cadre aux relations avec le Tribunal. Coalition Koštunica Đinđić Coalition Koštunica Đinđić Après la chute de Milošević en 2000, Vojislav Koštunica devint président. Les premières années suivants la chute de Milošević, les relations avec le TPIY furent marquées par la relation conflictuelle entre le président Koštunica, membre du parti démocratique de Serbie, et Zoran Đinđić, du parti démocratique (pro Occidental). Koštunica et une importante part de l'élite politique considérait le TPIY illégitime et anti serbe et refusait de coopérer avec lui. Žižić souhaitait coopérer avec le tribunal, notamment afin d'assurer le soutien économique des pays de l'Ouest. La coopération de la RFY entre 2000 et 2003 est qualifiée de « complexe et variée » et « marqué par l'instabilité politique au sein de la coalition gouvernementale ». Un des évènements importants de cette période fut l'arrestation et le transfert de Slobodan Milošević à La Haye, respectivement le 1er avril 2001 et le 28 juin 2001. Le président du gouvernement, Zoran Žižić, planifia le transfert sous pression des États Unis alors que le président Koštunica y était opposé. En octobre 2002, seuls 14 accusés avaient été transférés à La Haye. 1er avril 2001 28 juin 2001 Les relations avec le TPIY étaient également rendues difficile par le refus des autorités d'autoriser l'accès aux archives, la question de la protection des témoins ainsi que l'absence de législation nationale autorisant la coopération. Le 11 avril 2002, le Parlement adopta une loi sur la coopération avec le TPIY, cependant l'article 39 interdisait l'extradition des personnes accusées après l'entrée en vigueur de cette loi. Sous Živković Sous Živković Le 12 mars 2003, le Premier ministre Zoran Đinđić fut assassiné, un mois après la création de la Serbie et Monténégro. Le nouveau Premier ministre Zoran Živković déclara l'état d'urgence et dirigea d'importantes opérations policières pour mettre fin au crime organisé et à la corruption. En ce qui concerne les transferts vers le Tribunal, la Serbie et Monténégro extrada 7 accusés pendant ce laps de temps. La principale différence est que ceux ci ont été arrêtés par les autorités serbes, tandis que les 14 précédents s'étaient, pour la plupart, rendus volontairement. En outre, la loi sur la coopération de 2002 fut modifié et l'article 39 supprimé. Cependant, l'amélioration des relations entre l’État et le Tribunal n'implique pas l'acceptation, au sens général, de la juridiction du TPIY comme le montrent les réactions après l'inculpation de quatre généraux yougoslaves dont l'un était considéré comme un héros après avoir participé aux opérations mené par le Premier ministre contre le crime organisé. Cohabitation Tadić Koštunica Cohabitation Tadić Koštunica La politique serbe de 2004 à 2008 se caractérise par la cohabitation d'un nationaliste et des forces pro occidents. En décembre 2003, après les élections législatives, Koštunica forma un gouvernement minoritaire avec le soutien tacite de l'ancien parti de Milošević. En juin 2004, l'élection présidentielle fut gagnée par le chef du parti démocratique, Boris Tadić qui souhaitait favoriser les réformes, l'intégration euro atlantique et la coopération avec le TPIY. Cependant, comme le rôle du président est limité et symbolique, le pouvoir exécutif, déterminant la coopération avec le TPIY, restait de la compétence du gouvernement de Koštunica. En matière de coopération avec le TPIY, le Tribunal déclara que « à partir de 2004, la Serbie et Monténégro a suspendu pratiquement toute coopération avec le Tribunal ». Cette situation fut notifiée au Conseil de sécurité des Nations unies, cependant l'élection de Tadić et la pression au sein du gouvernement Koštunica contribua à améliorer sensiblement la situation. Depuis mai 2006, la Serbie autorise l'accès à ses archives au TPIY et facilite la comparution des témoins. Sous Tadić Sous Tadić Lors de l'élection présidentielle de février 2008, Boris Tadić fut réélu. De plus, en mars 2008, le gouvernement Koštunica dut mettre fin à ses fonctions notamment du fait des dissensions internes en matière internationale, notamment avec la déclaration d'indépendance du Kosovo. Finalement, Mirko Cvetković, lui aussi du parti démocratique, devint Premier ministre. Cas du Kosovo Cas du Kosovo Concernant la question du Kosovo et de ses relations post indépendance avec la Serbie, l'UE définit l'amélioration de celles ci comme un préalable à l'avancée du processus de rapprochement de la Serbie vers l'UE. L'ASA signé entre l'UE et la Serbie n'est ainsi entré en vigueur qu'après la signature d'un accord de normalisation des relations entre le Kosovo et la Serbie en avril 2013. Cependant, l'UE reste plutôt en retrait sur le problème, préférant jouer les intermédiaires, notamment parce que les États membres de l'UE ne sont pas tous en accord sur la politique de reconnaissance du Kosovo. Les relations entre l'UE et le Kosovo répondent actuellement principalement à des questions de sécurité et de développement économique.

l, serbie, d, politique, serbe

Lutetium

From WIKIPEDIA

Structured data parsed from Wikipedia. Lutetium,  71Lu Lutetium,  71Lu 71 71 /ljuːˈtiːʃiəm/ /ljuːˈtiːʃiəm/ ljuːˈtiːʃiəm lj uː ˈ t iː ʃ i ə m (lew TEE shee əm) lew TEE shee əm TEE .mw parser output .nobold{font weight:normal} Ar, std(Lu) A r, std 7002174966800000000♠174.9668(1) 7002174966800000000♠ Hydrogen Helium Lithium Beryllium Boron Carbon Nitrogen Oxygen Fluorine Neon Sodium Magnesium Aluminium Silicon Phosphorus Sulfur Chlorine Argon Potassium Calcium Scandium Titanium Vanadium Chromium Manganese Iron Cobalt Nickel Copper Zinc Gallium Germanium Arsenic Selenium Bromine Krypton Rubidium Strontium Yttrium Zirconium Niobium Molybdenum Technetium Ruthenium Rhodium Palladium Silver Cadmium Indium Tin Antimony Tellurium Iodine Xenon Caesium Barium Lanthanum Cerium Praseodymium Neodymium Promethium Samarium Europium Gadolinium Terbium Dysprosium Holmium Erbium Thulium Ytterbium Lutetium Hafnium Tantalum Tungsten Rhenium Osmium Iridium Platinum Gold Mercury (element) Thallium Lead Bismuth Polonium Astatine Radon Francium Radium Actinium Thorium Protactinium Uranium Neptunium Plutonium Americium Curium Berkelium Californium Einsteinium Fermium Mendelevium Nobelium Lawrencium Rutherfordium Dubnium Seaborgium Bohrium Hassium Meitnerium Darmstadtium Roentgenium Copernicium Nihonium Flerovium Moscovium Livermorium Tennessine Oganesson Lu lutetium Atomic number (Z) (Z) Z group n/a   at STP STP (near r.t.) when liquid (at m.p.) Vapor pressure P (Pa) T (K) +3 +3 Spectral lines of lutetium Lutetia (1906) (1906) (1906)

lutetium, m, t, tee, lju

Scissors - Specialized scissors - Sewing and clothes-making

From WIKIPEDIA

Structured data parsed from Wikipedia. Sewing and clothes making

and, making, clothes, sewing, scissors